Respirer le pire est à venir

Bouche déviante débourre bout à bout pets sans articuler papier mâché encre trou ensemence lettres blotties rebelles à se désintégrer dépose œil dans oreille retire orteil reprend or au cœur du corps là eau air découlent à goutte couleur au fon du on du lé in tru z é mé é sé mé tri tu ré plique ploc flaque morfondu lé rampé nez dans terre posé fardeau ôté cerveau chaviré clavicule

Sous nous nage nous rompus
Aurions ris sous vie rage
Parlé franc je mens tremble
Largué je langue étrangle

Bref breaker s’retrouver sois même mais moi même toujours pas su faut sous pour changer plus s’ressembler s’créer p’tit chez soi seul moi soif atelier à te délier moêlle cervicale dessous vraie vie vrille l’éventré pour sucer substance manquante le zéroser arroser oseille toi aidé moi à m’aimer peux pu téter lait respiré le pire est à venir

A voix nue train-train taire
Atteindre hymne attendri
Tournelles pas mer à boire
Ramé rat voir ailleurs

Articulattention lâchéxpiréclattention  relâchéemenuemenuise
Artspiralaspirésoufflé chérie tu m’entends ? On reprend, où en était-on ? Inspiré papille oxygène cellulex piré le va dou puirégymnastiqué lacommodemagazinière prend du bon temps oubli visage ridériderrièridiot traqué poussière dépité s’rela xécrémé la peau jenycroispastropmaisquandmêmeachètentubex près à jetter chair objette jouiblier cachette ou poubelle respiré le pire est à venir

Sous nous nage nous rompus
Aurions ris sous vie rage
Parlé franc je mens tremble
Largué je langue étrangle

Plastiqui collapeau papieraukilo mètredudoudou auculpet sansarticulé chemisesoldécidé vitedesidéconomisé part marché normalité ou plier bagages mal supporté âge sèche peau est-ce eau est-ce pollution help cerné par rayons jets d’objets perdpieds lumièredé néonslabyrinthé au café préparé rentrée projeté avenir sécurisé heureuxsifié s’calmé reprendre liste respiré le pire est à venir

A voix nue train-train taire
Atteindre hymne attendri
Tournelles pas mer à boire
Ramé rat voir ailleurs

P’tite pâtisserie jaune fluofoncéssésemalauventre faire taire le fond artères bouchées à la haine taire l’ouvert bourré le mou verrouillé le trou multiplié cloisons entrelacées pour rien errant éreinté cherché désir assouvir tu es tu m’entends-tu chérie ? Tendre tentures amour de murs mûris de cul de sac plastiquembalépetitpiedpatrouvé remboursé ou soldé il faut choisir liberté c’est acheter respiré le pire est à venir

Sous nous nage nous rompus
Aurions ris sous vie rage
Parlé franc je m’en tremble
Largué je langue étrangle

A portée de mains portablésurconsommiermieux rêvé quenelle connectété 30 % en plus à communiboufféqué s’grisé à r’gardé papillonner pets parlés sur monde de chocolat p’tit creux nausépadirevéritélé sans quoi pourrait pas relâchié relanchié machinéconomique s’torché amnésique croissensationnelledoradormiradoré tendu du coucoucircuité fait comme un ratspiré le pire rat venir

A voix nue train-train taire
Atteindre hymne attendri
Tournelles pas mer à boire
Ramé rat voir ailleurs

Indigestion mot fait tourments songe toutoublié vidévier bouchépargné hargne à venir tout le tralala insinué brouté en pâture ainsi mué donc carcan cantonné chez soi disant glué à anoné touffé l’ennui noir et haut hissé pavillon paparadé rot raté par éradiquer terrorristérie rameuté Dieu

Incité en somme     à chanter en homme     pantin pantelant
Age dérapage     ramure acculée     tentaculée murs
Troublion troue vies     dédouble le cri     enflamme le son
Déboule à la lu     à la li limé     lumé mière unis

Nicolas Allwright. Monfroc le 16 Janvier 06/10 Février

Publicités

A propos Nicolas Allwright

Comedien, musicien, auteur
Cet article, publié dans Poèmes, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Respirer le pire est à venir

  1. Un grand bravo des USA pour ce beau travail. Moi vouloir invitez vous à continuer cette poésie rebelle de mots et d’idées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s