Notes de répétition

Dire la poésie de Roberto Juarroz est une façon de revenir vers le dénuement des origines et de rentrer dans une zone de non-savoir.

Le silence et le chant improvisé, le souffle et le son du mot mettent en résonnances ce qui est là présent pour nous.
Entre les mots fourmillent des tensions faites d’attirances et de répulsions, en prêtant l’oreille, nous pouvons entendre le silence de l’origine qui les porte.

Dire la poésie de Roberto Juarroz est un chemin vers l’être, il traverse les contradictions insolubles qui nous enferment, déjoue la logique et s’ouvre comme une main.
Mon intention en disant ces poèmes est de me retirer, d’être un passeur. D’accueillir dans le déséquilibre de l’abandon et le vertige du silence, un chant inconnu et lui donner un corps pour résonner.
Il pourrait alors s’élever un autre chant, celui de la rencontre et du partage.

Publicités

A propos Nicolas Allwright

Comedien, musicien, auteur
Cet article, publié dans Articles, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s