Notes de répétition

je cherche tous les endroits de la memoire, de sa memoire, ou de la notre, le fractal, le detail qui fait exister le tout!

quand on rentre quelque part,
quand on raconte quelque chose,
quand on ecrit un discours,
quand on regarde quelqu’un dans les yeux,
quand on associe un poeme a un autre,
quand on associe un silence a un autre,
quand on ne fait rien,
quand on s’adresse a soi,
quand quelqu’un s’adresse a soi,
quand le monde nous ramene au point de depart,
quand on fredonne une musique,
quand on vit un tremblement de terre,
quand on explique quelque chose qui est beau,
quand on danse,
quand on a finit…

il y a 15 poemes, pour ces 15 actions, c’est infini, illimitable, inimitable, il y a tellement de vie dans si peu de mot..

c’est beau en 3 jours ce qui apparait et disparait, « etre » aussi impossible que de traduire « ser » et « estar » en espagnol comme en portuguais, ser et estar deux etat temporel d’etre, celui de l’instant pour estar, celui de la permanence pour ser

Cathy Pollini 

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Mémoire, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s